Olympic's maiden stop in Cherbourg

Note handwritten date: 14 June 1911 (1st stop)

Olympic's maiden stop in Cherbourg
LE RÉVEIL - Mercredi 14 juin 1911

PAQUEBOT GEANT
C’est pour le moment l’ « Olympic », qui appartient à la « White Star Line ». Nous en avons parlé lors de son lancement. La Compagnie vient de l’inaugurer avec solennité par un banquet donné jeudi à Southampton, dans la grande salle à manger du bateau. Elle avait convoqué les autorités locales, les notabilités commerciales du Royaume-Uni. On leur a montré toutes les merveilles de ce navire, qui contient des aménagements d’un grand luxe. Signalons seulement, dans la profusion des salons, la fameuse piscine, une salle de bains turcs, un espace organisé pour le jeu de pelote basque, mais où manquent, hélas ! l’air et les horizons des montagnes pyrénéennes, une salle de gymnastique hygiénique, aux appareils les plus singuliers, etc. Mentionnons aussi le chauffage électrique. N’oublions pas surtout les kilomètres de ponts superposés. On peut y faire tant de chemin que, pas plus tard qu’hier, à ce qu’on m’a confié, le capitaine du bateau lui-même s’y est, paraît-il, perdu...
L’ « Olympic » fera la traversée de Southampton à New-York avec relâche à Cherbourg. Son premier voyage est pour la semaine prochaine. C’est avec son frère, le « Titanic », qui doit être mis en service avec lui, le plus grand bateau qui ait jamais été construit. L’ « Olympic » a été lancé le 20 octobre dernier à Belfast. La longueur est de 268 mètres, sa largeur de 29 mètres, sa profondeur de 39 mètres au-dessous du pont supérieur. Il a 11 ponts et 15 cloisons étanches. Son déplacement total doit être de 66,000 tonnes pour un tonnage commercial de 45,000 tonneaux de jauge.
Pour faire apprécier l’importance du pas fait dans le sens des grands déplacements, rappelons que le fameux « Great Eastern », qui parut un paradoxe en 1858, ne déplaçait que 27,000 tonnes. La « France », actuellement en chantiers pour notre Compagnie Transatlantique, aura 208 mètres de long et atteindra 26,500 tonnes de déplacement. Les deux paquebots géants de la compagnie Cunard, « Mauretania » et « Lusitania », qui font le service de New-York, arrivaient déjà à 43,500 tonnes de déplacement et nécessitaient 70,000 chevaux de force pour donner par l’emploi exclusif de turbines, des vitesses de 26 noeuds. L’ « Olympic » se contentera d’allures plus modérées ; il filera seulement 21 noeuds et n’aura besoin que de 21,000 chevaux. Ses armateurs n’ont pas voulu négliger le côté économique de la question, et les vitesses extrêmes coûtent cher. Ils ont encore fait preuve d’une initiative intéressante en associant les turbines avec les machines alternatives.
On peut se demander où s’arrêtera cette progression inouïe des tonnages. La théorie donne une limite dans le cas, seul envisagé, où les conditions des ports permettent d’augmenter le tirant d’eau tout au plus dans la même proportion que les autres dimensions.
La Hamburg-Amerika Linie va lancer un navire supérieur de 5,000 tonnes à l’ « Olympic ». La Compagnie Cunard se dispose à en faire autant. Or, déjà, la « Mauretania » peut porter 2,335 passagers ; l’ « Olympic » arrivera à 3,300, compris ses 860 hommes d’équipage. Ce sont des villes flottantes. Notons enfin, pour les amateurs de statistique, qu’il comporte plus de 2,000 sabords et hublots, et que sa construction a nécessité environ trois millions de rivets.
----------
LE RÉVEIL - Wednesday June 14th, 1911

GIANT LINER
So far, it is the White Star liner Olympic. We described her at the time when she was launched. The Company solemnly inaugurated her on Thursday last in Southampton with a banquet in the liner's dining room. The local authorities and Britain's trade notabilities were invited. They were shown all the marvels of the ship, which has been luxuriously appointed. Let us only note, in the profusion of salons, the famous swimming pool, the Turkish baths, a pitch devoted to a game of Pelote Basque but alas lacking the air and green scenery of the Pyrenees, a gymnasium fitted with the most singular machines, etc. Let us note too the electrical heaters. Let us not forget that there are miles of decks running through the ship. One can walk so many miles that, no older than yesterday, was I told, the ship's master himself lost his way...
The Olympic will steam from Southampton to New York, stopping at Cherbourg. Her first trip is planned for next week. Along with her sistership the Titanic, which must be put into service on the same run, she is the biggest ship ever built. The Olympic was launched in Belfast on October 20th last. She is 268 m long, 29 m wide, and 39 m high from keel to top deck. There are 11 decks and 15 watertight compartments. Her total displacement must be 66000 tons of which 45000 tons are for the cargo.
In order to appreciate the step made in long trips, let us remember that the famous Great Eastern, which was thought a paradox in her time in 1858, only had a 27000 ton gauge. The France, which is being built at our Compagnie Transatlantique shipyards, will be 208 m long and will reach a 26500 ton displacement. The two giant Cunarders Mauretania and Lusitania, which are on the New York service, already reached a 43500 ton displacement and needed 70000 hp to reach, in using exclusively their turbines, a speed of 26 knots. The Olympic will restrain herself to more moderate speeds : she will cruise at 21 knots only and will only need 21000 hp. Her owners did not want to elude the economy aspect of the question : quick speeds are expensive. They made another interesting initiative in combining turbines and reciprocating engines.
One can wonder where this incredible progression in tonnage will come to an end.
The Hamburg-Amerika Line will launch a ship some 5000 tons over the Olympic. The Cunard Line is ready to do better still. Yet, the Mauretania can already bring 2335 passengers ; the Olympic will embark 3000 people including her crew of 860 people. They are floating cities. Let us note at last, for those who appreciate statistics, that she numbers with more than 2000 portholes, and that building her needed about 3 millions bolts.

Relates to Ship:

Olympic

Acknowledgements

Coll. Olivier Mendez, Association Francaise du Titanic

Comment and discuss

Leave a quick comment. :
500
Leave a comment...

    Citation

    Copyright © 1996-2018 Encyclopedia Titanica (www.encyclopedia-titanica.org) and third parties (ref: #2681, generated 20th October 2018 06:06:57 AM)
    URL : https://www.encyclopedia-titanica.org/olympics-maiden-stop-cherbourg.html